LE LAVOIR DE PRAT AR C'HANAP

Ce lavoir construit en granite de l'île de Batz montre l'importance attachée à la gestion de l'eau sur une île où l'eau est rare. On a recensé dans le passé jusqu'à 13 sources et 54 puits qui fournissaient une eau souvent saumâtre.

A partir de la Révolution, l'état encourage l'aménagement de lavoirs permettant l'accès de tous à l'eau. Le 15 mai 1816, la commune de l'île de Batz décide d'allouer 246,40 francs pour l'édification d'un lavoir mais l'urgence des travaux du presbytère oblige à ajourner les projet. En 1834, le conseil municipal vote une somme de 1050 francs pour l'édification de ce lavoir en pierres de taille à proximité d'une fontaine qui fournira l'eau douce.

Les travaux ont sans nul doute été réalisés par l'équipe de tailleurs de pierres qui au même moment travaillait à l'édification du phare.

Le lavoir composé de deux bassins est relié à une  fontaine située quelques mètres au-dessus par un caniveau couvert de pierres. le premier bassin fournissait l'eau claire nécessaire à l'alimentation domestique alors que le second servait au rinçage du linge lavé à la maison avec un peu d'eau de puits ou de citerne.

Le passage au lavoir rythmait la vie des femmes. Elles apportaient sur une brouette le linge et tout ce qui leur était nécessaire, baquets, battoirs, paniers...Le lavoir était avant tout un espace public, rempli de vie, de bruits et de cancans, un lieu de vie réservé aux femmes. "Au lavoir, on lave le linge, mais on salit les gens" dit-on! Réputé pour être un lieu de médisance, il n'exclut pas la solidarité, ne serait ce pour tordre le linge à deux en sens inverse. En outre, si la quantité de linge apportée au lavoir témoignait de la prospérité de sa maison, le fait d'exposer son linge était aussi, d'une certaine façon, une manière de révéler une intimité.

Prat ar c'hanap signifie en breton " la prairie au chanvre". Il renvoie à son ancienne utilisation, celle de la culture et au rouissage du chanvre sur l'île pour la confection de cordages pour les marins.

L'équipe de GladEnez a nettoyé les bassins en octobre 2015 ( à découvrir dans "Les réalisations").

1/2
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon