LES MOULINS

L'Île a compté cinq moulins à vent autrefois utilisés pour la production locale de la farine à partir de céréales, blé, orge et sarrasin, cultivés par les femmes, les hommes étant bien souvent en mer. Sur ses cinq moulins trois sont encore visibles de nos jours bien que très modifiés. Le plus emblématique reste celui transformé dans la première moitié du XXème siècle en une sorte de manoir et dont la masse imposante domine la pointe nord de l'île.

Les deux autres présentent encore leur toiture caractéristique. L'un est situé dans le quartier du Lannou, et l'autre en contrebas du phare à la sortie du bourg. Leur proximité avait nécessité autrefois de les différencier pour les navigateurs. Ainsi, le premier était peint en rouge alors que le second a conservé sa couleur blanche.

La construction d'un fort, au milieu du XIXème siècle, à l'emplacement actuel du sémaphore, obligea à détruire le moulin situé sur l'une des plus haute colline de l'île. Le cinquième moulin se situait dans le quartier du Rhu, sur une butte toujours appelée Créach ar Vilin, la colline du moulin. Les troupes allemandes sont à l'origine de la destruction de la tour qui n'était plus utilisée depuis déjà fort longtemps.

En voir plus
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • Google+ Social Icon